Bilan lectures

BD Auschwitz, Pascal Croci

pascal croci

Une fiction d’une réalité frappante. Croci a réussi à réaliser une bande dessinée aussi cinglante que l’histoire originale. Le choix du noir et blanc accentue l’univers cauchemardesque. J’ai apprécié le dossier à la fin du livre, qui explique les choix de l’auteur ainsi que certains détails tels que la biographie du personnage principal. Je conseille cette lecture à quiconque s’intéresse à ce sujet.

BD Le magasin des suicides, d’après le roman de Jean Teulé

jean teulé

Une intrigue bien loufoque qui, au début, me déstabilisait énormément. Quelle joie m’a envahie lorsque les événements ont pris la tournure que j’espérais ! Oui, cette œuvre m’a beaucoup plu et j’étais tellement dedans que j’ai pu ressentir une émotion aussi forte que la joie. A moins que ça ne soit la satisfaction d’avoir espéré le bon dénouement de l’histoire malgré mon incompréhension pour cette ville et mon aversion envers les patrons de cette boutique. Je n’ai jamais lu le roman mais lorsque j’ai découvert cette bande dessinée, elle m’a parue être un bon compromis pour découvrir cette œuvre dont j’entendais tellement parler depuis plusieurs années déjà. Je n’en suis absolument pas déçue.

Elle et lui, George Sand

george sand

Etant plutôt admirative du travail de George Sand et de Musset, je n’ai pas réfléchi une seconde lorsque j’ai trouvé ce livre et je l’ai fait mien. Je ne sais pas si j’en suis heureuse ou non. A vrai dire, l’intrigue est super, tout comme l’écriture. Ca oui, l’écriture est superbe ! Pleine de simplicité et pourtant sublime. On y trouve des mots justes pour des choses difficilement qualifiables. Néanmoins, j’ai trouvé que ce roman est long, qu’il tourne beaucoup trop en rond. En effet, cela montre bien le cercle vicieux qui emprisonne les personnages, mais je ne pense pas qu’il était nécessaire de le faire durer si longtemps pour nous le faire comprendre. J’ai vraiment eu du mal à le terminer, j’ai dû me forcer. C’est bien dommage de terminer une lecture sous la contrainte. Heureusement que l’écriture est restée un plaisir jusqu’à la fin.

« Sait-on ce qu’elle croit, ce qu’elle ne croit pas, ce qu’elle veut, ce qu’elle aime, et si seulement elle est capable d’aimer ? »

« […] Et puis encore il y a le désir du changement, et c’est peut-être là tout le secret de la vie. »

« Toute desséchée qu’elle est au fond de sa tombe, elle a encore des amants […] »

« […] je ne te suis plus rien, mais je suis à toi pour la vie. »

BD La technique du périnée, Florent Ruppert et Jérôme Mulot

ruppert et mulot

Un sujet hors du commun pour une bande dessinée non ? Je vous avoue que c’est le titre qui m’a interpellée, son originalité. Mais je n’ai pas compris grand chose à la BD. Les dialogues sont compréhensifs je le conçois, mais les illustrations avec la mer tout ça, tout ça, restent totalement incompréhensibles à mes yeux. Si quelqu’un quelqu’un peut m’éclairer je suis preneuse, je me sens bête là.

Eleanor & Park, Rainbow Rowell

rowell

Dans notre monde rempli du corruption, ça fait un bien fou de lire autant d’innocence. Ça faisait un moment qu’un roman ne m’avait pas procuré autant de sensations : du respect, de la tristesse, parfois une colère folle mais surtout de la tendresse. Quel plaisir m’a donnée cette lecture ! Je l’ai dévoré, me plongeant dans le livre dès que j’avais une minute. Néanmoins, je ne m’attendais pas à une chute telle, et je suis restée sur le cul.

« En plus, ils ne faisaient pas que se tenir la main. Park la maniait comme s’il s’agissait d’un bien rare et précieux, comme si ses doigts étaient intrinsèquement liés au reste de son corps. »

Doraemon, tome 1, Fujiko F. Fujio

fujio

Ce manga est très simplet, très enfantin. Composé de plusieurs petites histoires sans lien entre elles, il est censé nous faire rire. Mais je dois bien vous avouer que je n’ai ri à aucun moment. Parfois, ça pouvait être un peu amusant, mais sans plus. Au final, toutes les intrigues sont construites de la même manière, ce qui enlève l’effet de surprise et donc le rire. J’hésite à lire la suite, car j’ai ce foutu espoir qu’il soit mieux. Il ne reste qu’à voir si je fraîchirai le pas.

Nos amis les humains, Bernard Werber

werber

Une super pièce de théâtre qui dénote de toutes les lectures que j’ai pu faire jusqu’à présent. L’originalité de Werber me frappera certainement toujours. Dans cette œuvre où l’on met en avant les pires défauts tout comme les qualités des Êtres humains, l’expression des opposés qui s’attirent prend tout son sens. Une lecture simple et rapide qui remet les idées en place.

Les nouvelles audacieuses, Nicolas Rey

nicolas rey

Alors ça, pour être audacieux, ça l’est ! J’ai lu ces trois petites nouvelles lors d’une nuit d’insomnie, j’avais besoin de lire quelque chose de simple et e rapide, avec lequel je ne devais pas me prendre la tête pour comprendre. J’ai trouvé que l’écriture était simple, fluide et efficace. Néanmoins, à certains moments il y avait beaucoup de répétitions qui rendaient le texte lourd. L’auteur met des mots très rigoureux pour pointer le désir et décrit les sous-vêtements comme de véritables trésors. J’ai été surprise de voir à quel point la lingerie a un rôle important dans ces nouvelles, alors que j’aurais pu m’en douter puisque l’éditeur n’est autre que la boutique Rougegorge. Pour être plus claire, j’ai beaucoup aimé lire ces petites nouvelles qui sortent de l’ordinaire sans entrer dans le vulgaire mais qui se lisent extrêmement facilement.

BD Ma vie est tout à fait fascinante, Pénélope Bagieu

bagieu 1

Une très jolie BD dans laquelle les illustrations sont belles et surtout représentatives de la réalité. Cette auteur a un don pour tourner en dérision tout ce qu’une femme est susceptible de vivre. Elle dessine avec justesse -et succès- les bonheurs, malheurs, hontes et autres entiments quotidiens. Une petite lecture très sympathique.

BD Cadavre exquis, Pénélope Bagieu

bagieu 2

La même auteur, le même talent. L’histoire est assez what the fuck, elle dénote avec tout ce que j’avais pu voir de Pénélope Bagieu jusqu’à présent. J’ai eu des moments de fous rires comme de remises en question. Je tire mon chapeau à l’écrivain pour le retournement de situation, auquel je ne m’attendais absolument pas. Et quoi de mieux qu’une œuvre qui sait nous mener par le bout du nez et nous surprendre ?

BD Les carnets de Cerise tome 2, Joris Chamblain et Aurélie Neyret

cerise

Destinée aux enfants, je trouve cette bande dessinée bien trop chouquette. Dans ce deuxième tome, l’héroïne fait à nouveau preuve d’une curiosité déplacée et va s’en mordre les doigts. Je trouve cette petite série de BD très intéressante puisqu’elle combine une histoire exaltante, de très belles illustrations et un message pour guider les enfants dans le droit chemin. Et même en tant qu’adulte, c’est toujours un plaisir de se replonger dans ce monde de l’innocence enfantine et de se revoir à travers Cerise, une petite fille qui croit pouvoir changer le monde.

BD Paroles de taulars, BD Boum

bd boum

Cette BD documentaire est très bien réalisée. Les illustrations sont parfois un peu sombres mais elles restent, dans l’ensemble, compréhensibles. Ce recueil d’histoires est le fruit d’un travail monumental qui permet aux respectueux de la loi d’entrer dans la vie carcérale. Et encore une fois, j’ai appris qu’il ne fallait pas juger sans connaître, sans savoir. Ce n’est pas parce que des personnes finissent enfermés pour leurs délits qu’ils ne sont plus humains. Leurs histoires sont touchantes, parfois on rigole même. Néanmoins, je n’ai totalement changé d’avis sur les prisonniers. Certains se plaignent d’inconfort et là je ne peux pas m’empêcher de rire et de me dire qu’ils peuvent s’en vouloir qu’à eux-mêmes.

BD Jardins sucrés, Lewis Trondheim et Fabrice Parme

trondheim & parme

Une petite BD riche en couleurs, en action, en absurdités et en rires ! Elle est parfaite pour passer un bon petit moment et se relaxer en rigolant un bon coup face à une histoire onirique complètement loufoque. Cependant, elle représente avec justesse le passage difficile de l’enfance à l’adolescence.

Orgeuil et préjugés, Jane Austen

austen

J’ai lu ces 623 pages en un mois. La moitié en trois semaines, l’autre moitié en 4 jours. Je précise cela car je trouve que c’est très représentatif de l’avis que je vais vous donner. J’ai eu énormément de mal à entrer dans l’oeuvre. Les présentations des personnages et des lieux étaient ennuyeuses et interminables. Je trouve que les amours insignifiantes qui s’étalent dans le texte nous empêchent d’en apprendre plus sur le couple phare. Car,au final, on ne sait pas grand chose d’eux. J’ai littéralement dévoré les quelques chapitres qui s’attardent sur mon duo favori, mais je traînais des pieds lorsqu’ils étaient effacés. Ces quelques chapitres se trouvent dans la seconde moitié du livre, ce qui explique mon manque d’engouement pour le looong début de l’oeuvre. Je reste ravie d’avoir découvert ce chef d’oeuvre, ne serait-ce que pour l’incroyable écriture de Jane Austen, que je trouve d’une simplicité extrêmement séduisante.

« Intelligente comme tu l’es, comment peux-tu rester honnêtement aveugle aux sottises et aux absurdités d’autrui ? »

« Elle se sentit bientôt tout à fait écrasée de honte. Elle ne pouvait songer ni à Darcy, ni à Wickham, sans se dire qu’elle avait cédé à l’aveuglement, à la partialité, au préjugé et à la déraison. »

N’oublier jamais, Michel Bussi

bussi

WAHOU. L’auteur doit être vachement timbré pour pondre une histoire pareille ! J’ai mis deux nuits (insomniaque, moi?!) pour lire ce roman qui m’a subjuguée. Même la journée, lorsque je ne lisais pas, l’histoire tournée dans ma tête à la recherche d’une solution plausible. Je voulais à tout prix croire Jamal, mais je n’y arrivais pas. L’auteur est vraiment parti loin, cette œuvre est un délire complet. Encore maintenant, je me demande comment un tel dénouement est possible. Si vous vous y mettez,vous verrez comme ce n’est pas croyable ! Une véritable dinguerie ce livre.

« Une vieille dame tenait au bout d’une laisse interminable un petit chien ridicule, genre modèle qui fonctionnerait avec une télécommande et des piles, prétentieux au point d’insulter les mouettes à coups de jappements hystériques. »

Je suis ravie d’avoir fait autant de belles découvertes dans un seul et même bilan ! Quelles sont vos dernières lectures ?

A bientôt sur FollementMarion ! 🙂

Publicités

A propos FollementMarion

Bonjour ! Sur FollementMarion, on parle principalement produits de beauté et livres. Parfois, quelques articles peuvent traiter un autre sujet, comme les films et séries, lieux à visiter... J'espère que ce blog te plaira et n'hésite pas à interagir en commentaires ! Twitter : @follementmarion A bientôt !
Cet article, publié dans livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Bilan lectures

  1. Maureen dit :

    Merci pour ces nombreux choix, je cherchais justement un nouveau livre pour m’occuper les vacances, qui a t il de mieux que de lire sur la plage… 😉 😍

  2. Jane dit :

    I truly love your site.. Pleasant colors & theme.
    Did you make this site yourself? Please reply back as I’m trying
    to create my own website and would love to find out where you got this from or exactly what the theme is called.
    Cheers!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s