Bilan lectures

La Dame de pique suivi de Le Coup de pistolet, Alexandre Pouchkine

IMG_2776

Ces deux courtes nouvelles m’ont permises un véritable moment de détente alors que j’étais au fond du gouffre à cause d’Ovide. Ces récits sont très bien construits, très bien écrits et riches en suspense. Tout ce qu’il me fallait. Les histoires sont assez loufoques et mêlent comique et tragique. A chaque page, l’auteur nous prend au dépourvu. J’ai été surprise tout au long du recueil et je n’ai jamais imaginé le bon scénario.

Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme, Stephan Zweig

zweig

L’intrigue est un peu longue à se mettre en place, mais ce qui se passe en amont est très attrayant donc cela ne m’a pas dérangée. Ce que je veux dire c’est que ce n’est qu’une mise en scène gratuite, sans aucun rapport avec l’intrigue supposée par le titre.

Le Chenal, Stephen King

king

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas apprécié la lecture de cette nouvelle du célébrissime Stephen King. L’intrigue est plate, on voit une dame s’effacer, mourir. Je n’ai rien ressenti en lisant ce texte, aucune peur, aucune gêne. Est-ce voulu ? Je ne sais pas et je me le demande sincèrement. Car pour moi ce récit n’est qu’un point de vue sur la question « qu’y a-t-il après la mort ? ». Ça en fait donc un essai, non un thriller.

Victor ou les enfants au pouvoir, Roger Vitrac

ß>ion-^€_BP†Ž‘ð}x{|wzzxvwxxv

Il s’agit ici d’une pièce de théâtre facile et rapide à lire. Drôle et troublante. Drôle par la folie et le génie des personnages et des scènes loufoques. Troublante car la pièce interroge la place des enfants dans l’infidélité de leurs parents, un sujet encore et toujours d’actualité si ce n’est plus.

Les Criminels, Ferdinand Brückner

bruckner

J’ai eu beaucoup de mal à suivre le fil de cette pièce de théâtre car il y a 4 parties qui s’entrecroisent. Une fois que j’avais compris le système et surtout retenu les noms à coucher dehors, la lecture était très agréable. On assiste en quelque sorte à 4 scènes de ménages, même si c’est plus complexe que cela. Mais j’ai beaucoup aimé la dénonciation des travers de la justice.

Somali et l’esprit de la forêt tome 2, Yako Gureishi

gureishi

J’avais adoré le premier tome, je n’ai pas été déçue par le second. La quête se poursuit avec toujours autant de rebondissements, d’originalité et de justesse. Chaque nouvelle étape apprend une leçon à Somali, comme les contes permettent d’enseigner des moralités à nos enfants. Et l’univers présentés est totalement éblouissant, magnifique. Même sans être lu, il vaut le coup d’oeil. Mais lu, il devient un chef d’oeuvre.

Dix-neuf méditations pour vivre sans entraves, Daniel Odier

odier

Un petit livre doudou, qui sait prendre soin de vous lorsque vous en avez besoin. L’auteur explique comment accéder au bonheur, à la joie et donne des conseils simples. Enfin, pas si simple que ça. Car il faudrait presque tout changer en nous. En tout cas, c’est l’effet que ça m’a fait et changer sa façon de penser ce n’est pas chose aisée. Un petit texte à avoir lu et à avoir en tête à chaque coup de blues.

« Nous avons un corps ! Il peut se mouvoir, éprouver, goûter, voir, sentir, écouter, humer les mille parfums de la réalité. Il peut dormir, se réveiller, marcher, sentir l’eau ruisseler sur la peau, se nourrir, boire, sortir, regarder le ciel, toucher d’autres êtres humains, faire l’amour, se plonger dans un autre regard, entendre de la musique, regarder un bourgeon qui laisse éclore une feuille. »

« Si la vérité existe elle devrait se présenter comme une donnée absolue que personne ne peut contredire. Nous ferons rapidement l’expérience que, quelle que soit notre vérité, elle sera mise à mal par les tenants d’autres vérités. Nos efforts pour faire de notre vérité un système solide et imprenable sont vains. Aucune forteresse ne peut résister longtemps. Nous nous épuisons à chercher. Nous nous épuisons à défendre. »

« Si nous pouvions enregistrer une journée de discours mental nous aurions quinze ou seize heures de commentaire continu de nos faits et gestes. […] Ce discours incessant n’est pas la vie, il est le commentaire d’une vie possible que nous ne vivons pas. »

Et vous, que lisez-vous ?

A bientôt sur FollementMarion ! 🙂

Advertisements

A propos FollementMarion

Bonjour, je m'appelle Marion, j'ai 21 ans et je suis étudiante en Lettres Modernes. J'espère accéder au sublime métier de bibliothécaire, mais rassurez-vous, je ne parle pas que de livres sur mon blog. Instagram : @follementmarion A bientôt !
Cet article, publié dans livres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s